AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 
Partagez | .
 

 L'Emei aux cheveux tissés d'argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hoojicha
Coeur de la Meute
avatar


Messages : 4593
Date d'inscription : 16/11/2013

Profil AoW
Ecole: Emei
Talent: Chanteuse dans le désert
Métier: Herboriste

MessageSujet: L'Emei aux cheveux tissés d'argent   Mer 1 Avr - 10:47

L'Emei aux cheveux tissés d'argent


Un cri, suivi d'un autre, plus guttural, presque animal, déchirait la nuit et le silence austère du monastère non loin.
L'air était lourd, la voûte céleste sombre, étroite, et pas une étoile ne semblait vouloir y porter ne serait-ce qu'un semblant de clarté.

Trois femmes aux formes estompées, chacune enveloppée dans une grande cape, observaient le phénomène. La curiosité les avait tiré de leur lit et entraînées si loin de la sécurité du Monastère du Mont Emei. Une jeune soeur encore novice, au comble du malaise hasarda une question aux deux sœurs aînées qui la flanquaient :

- Vous entendez, est-ce un démon ?

Un léger sourire de connivence fusa entre les deux sœurs aînées.

- Ne t'inquiète donc pas jeune sœur, tu ne risques rien.
- Cette femme est-elle possédée ?
- En quelque sorte … En vérité, c'est ainsi que les enfants viennent au monde.


La jeune sœur ne cacha pas sa surprise, la sœur aînée continua.
- C'est ce qui arrive quand on s'éloigne des règles de vie monastiques et qu'on finit plus souvent en repentance qu'en saines prières.
- Mais qui est-elle et pourquoi ici ?
- Oh il s'agit sûrement d'une pauvresse de la ville voisine, elle aura probablement succombé aux boniments d'un beau parleur ou vendu ses charmes sans protéger sa virginité … Elle vient au pied du Mont Emei avec l'espoir de faire naître une fille : si c'est une fille elle l'offrira au Monastère où elle recevra une éducation avant d'entrer dans nos Ordres. Si c'est un garçon … On ne sait pas ce qu'ils deviennent.


Un cri se fit entendre de nouveau, puis les vagissements stridents d'un nouveau né qui réclame chaleur et le sein de sa mère.

La lumière grise de l'aube prenait déjà son dû, et peu après le jour inonda tout de sa douce clarté. Elles virent une abbesse aux cheveux gris emporter l'enfant dans des langes aux armoiries de la Sororité Emei : une fille !
La cloche sonna les laudes, aussitôt dans un bruissement léger, elles se hâtèrent de regagner le giron rassurant du temple qui commençait à s'emplir pour la prière du matin.

Pendant l'office la jeune sœur pria avec ardeur pour l'intégrité de ses vœux et que sa chasteté soit sa force.
Les deux sœurs aînées semblaient en bien pieuses pensées également.
L'une se réjouissait d'avoir détourné sa cadette des dangers des relations avec les hommes, car rien ne valait l'osmose avec une épée nourrie par l'énergie de la stricte abstinence !

L'autre souriait doucement, ses souvenirs de jeune novice remontaient en elle comme un vent frais dans l'affolement de son cœur : ô obsédantes images ...

Elle avait connu un homme autrefois.
Elle se souvenait de son visage et de ses yeux rieurs, de sa chevelure noire et drue, de son corps et de sa force d'homme. C'est lui qui l'avait initiée au maniement de la dague, la sienne était fine et tranchante, forgée chez un Maître de Luoyang, une bourgade lointaine où elle n'était jamais allée. Ses lèvres lui avaient murmuré des poèmes et des promesses colorées, il disait sans cesse qu'ils étaient destinés à se rencontrer !

Fervente dans son noviciat récent elle s'était levée alors et lui avait répondu avec émotion :
- Mon bel ami, si tel est notre destin alors nous nous retrouverons quand j'aurai atteint la Grande Sagesse et la Vraie Force d'une Emei ; quand mes cheveux seront tissés d'argent, le destin nous réunira à nouveau.

Il l'avait regardée avec une tristesse teintée d'un voile d'admiration puis avait accepté d'un mouvement léger de la tête. Dans un geste doux il lui avait offert sa dague avant d'ajouter qu'il s'engagerait comme mercenaire non loin et qu'il tâcherait de devenir un guerrier valeureux pour la mériter.

Ils avaient scellé leur promesse d'un baiser sur les lèvres qui n'avait rien de chaste mais respectait en tout cas les vœux pieux de la jeune novice qu'elle était alors.

La fin des prières du matin la tira de sa rêverie, puis rendue aux bains, elle vit le reflet de sa chevelure argentée dans l'eau claire … Un discret sourire s'épanouit sur ses lèvres, elle sentait le destin marcher vers elle au rythme des tambours de son cœur.

~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'Emei aux cheveux tissés d'argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mourad Boudjellal - Il y a un côté malsain avec l’argent
» bouillette flottante, longueur du cheveux ?
» 9FF GT9-R Convertible : 1120ch et 414 km/h cheveux au vent
» Démarrage au sèche cheveux.
» Les cheveux des Ukrainiennes
Panneau de contrôle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ōkami :: Les terres de Jianghu (Forum RP) :: Le panthéon des Héros-