AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 
Partagez | .
 

 Background de la guilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akimitsu
Admin
avatar


Messages : 602
Date d'inscription : 16/11/2013

Profil AoW
Ecole: Emei
Talent: Chess Player Niv4
Métier: Herboriste Niv8

MessageSujet: Background de la guilde   Mar 17 Déc - 17:07

Les Ôkami sont un groupe de mercenaires inspiré des ninjas (en sachant que les ninjas sont japonais mais que leur création prend racine en chine. Nous sommes en quelque sorte les ancêtres des ninjas traditionnels japonais). Comme tout mercenaire qui se respecte, l'identité de nos commanditaires est confidentielle et même nos membres ignorent qui ils sont.


Rappel sur le Background du jeu

Empereur Zhu Di : Il n'a presque plus aucun pouvoir, même son armé personnelle l'a quitté. Il demeure officiellement le dirigeant de la Chine, même si tout le monde sait qu'il ne la contrôle pas.

Wuling Zhu Jing : Chef des écoles du Bien, l'une des personnes les plus puissantes, mais qui n'a pas de légitimité à diriger la Chine.

Général Gang Ji : Les Gardes Impériaux sont devenus tellement puissants qu'ils ont décidé qu'ils se passeraient bien volontiers de l'empereur et s'associent à la Vallée de l'Ombre.

Dans ce contexte, la Chine n'a plus vraiment de dirigeants et de nombreux groupes armés se forment. Les magistrats de canton sont quant à eux livrés à eux même. Corrompus pour la plupart, certains restent néanmoins fidèles à l’empereur, d'autres succombent à l'influence des guildes de la région. Dans tous les cas, ce sont eux qui font la loi de façon locale et veillent à la sécurité de leur ville... Enfin, quand ils s'en soucient.



Vous n'avez pas besoin de tout lire, lisez surtout la partie qui vous concerne



Version pour les gens à l'alignement "Bien"
Spoiler:
 


Version pour les gens à l'alignement "Chaotique"
Spoiler:
 


La véritable version
Spoiler:
 


Dernière édition par Akimitsu le Jeu 30 Jan - 3:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://okami.forumzen.com
Akimitsu
Admin
avatar


Messages : 602
Date d'inscription : 16/11/2013

Profil AoW
Ecole: Emei
Talent: Chess Player Niv4
Métier: Herboriste Niv8

MessageSujet: Re: Background de la guilde   Ven 24 Jan - 14:10

Ôkami - La meute de l'Ombre

Présentation de la guilde sur le forum officiel AoW






Les Ôkami sont nés de la fusion des guildes Zusura et Lotus. A l'origine deux guildes oeuvrant à faire vivre le rôle play sur ce serveur et aujourd'hui, la seule à le revendiquer. Espérons que l'arrivée tant attendue de la traduction française nous apportera de nouvelles têtes et de la concurrence !

Ôkami désigne le loup en japonais. Bien que le jeu soit d'inspiration chinoise, la culture Japonaise étant plus répandu et reconnu il nous arrive en connaissance de cause de les confondre. Les Okamis sont un groupe de mercenaire inspiré des ninjas ; sachant que les ninjas sont japonais mais que leur création prend racine en chine. Nous incarnons en quelques sorte les ancêtres des ninjas traditionnel japonais.





Le rôle-play n'est pas obligatoire / omniprésent dans nos rangs, la qualité d'un joueur prendra le pas sur cet aspect. Ainsi nous acceptons en nos rangs les puristes rôlistes comme les non initiés, ainsi que les simples sympathisants : la valeur du joueur et son respect des autres restant le plus important à nos yeux. Le rôle play peut-être aussi simple que de revêtir le vêtement de guilde lors de nos sorties de groupe. S'y conformer est déjà un grand pas vers cet état !

Pas d'inquiétude si vous êtes débutant, nous mettons un point d'honneur à former nos jeunes recrues que ce soit sur l'aspect gameplay du jeu ou sur le roleplay. Nous avons mis en place un système de parrainage où les jeunes guerriers sont pris en charge par un vétéran de la même école qu'eux, pour leur enseigner les astuces des techniques de combat et leur permettre une intégration plus facile dans la meute.





Outre cela, croyez le, nous sommes tout autant PvP et PvE que n'importe quelle guilde. Nous organisons régulièrement des sorties en instance (nos membres aux niveaux variés permettent l'accès à toutes les instances actuellement ouvertes), nous conquérons des châteaux (enfin un, déjà !), nous nous battons sauvagement contre d'autres wulins quand une bonne raison se fait sentir... etc... Explorer toutes les dimensions du jeu est notre grand plaisir !

Bref, nous sommes une communauté mature avec entraide, convivialité et bonne humeur ; mais toutes les guildes sont comme ça. Personne ne dit jamais "Guilde immature et ennuyeuse, recrute membres pour leurs apprendre à se débrouiller seul".





Depuis vingt bonnes minutes déjà, je parcourais les étagères de la bibliothèque municipale, effleurant négligemment du bout de l'index les tranches des livres disposés en rangs serrés, tels une armée, dans leurs étroits rayonnages. Du volume I de "L'art du tricot méridional" au livre 20 des "Techniques de l'informatique", aucun ne manquait à l'appel et la poussière qui s’amassait dessus attestait de leur fidélité sans faille. Seul l’étagère dédiée à la chine ancienne et quelques encyclopédies du savoir universel semblaient avoir été honteusement dépouillée. Et pour cause : "Vie et mort de l'empire Ming". Tel était le sujet d'étude qui incombait à chaque élève de notre prestigieuse université d'histoire et archéologie pour ce second trimestre. Et bien sur, la note serait comptabilisée au contrôle continu ; impossible d'y échapper.


En désespoir de cause, je poursuivais mon exploration jusqu'au rayon "Légendes de la chine antique". Alors que je m'engageais dans la sinueuse allée, apparut en son extrémité Adeline qui... Adeline ou Sophie ? Vous savez, cette magnifique blonde de seconde année... Chaussure vernis, jupe plissée et cheveux soigneusement lissé sur son dos ; Sophie incarnait dans son apparence l'étudiante studieuse de ces séries américaines. Elle détourna son regard du livre qu'elle tenait ouvert entre ses mains et me sourit. Instant de panique, je sais pas ce qui m'a pris, je détournais les yeux en faisant mine de chercher un livre. Ma main se posa alors sur une relique des plus étranges. Je dis "relique" parce que franchement le livre était une vraie antiquité ; A peine oserait-on y toucher de peur qu'il ne tombe en miettes...

"Ôkami, l'histoire d'un clan durant la dynastie Ming". J'ouvrais délicatement et considérais le préambule...

"Année 1404, alors que le général Gang Ji à la tête des gardes royaux se détourne de l'empereur Zhu Di le privant ainsi de sa dernière puissance martiale, le Jianghu plongeait dans l'anarchie. Tous les regards se tournaient à présent vers les Wulins seul force capable d'assurer la protection de l'empire. Le pays vit naitre peu à peu de nombreuses milices armées indépendantes, louant leurs services aux nobles des cantons et s'autoproclamant protecteurs de cités. Les magistrats livrés à eux même et bien que disposant encore de quelques forces armées, durent apprendre à jouer de concert avec ces nouvelles forces émergentes. L'unité de l'empire s'effritait et tandis que le pays sombrait dans le chaos il s'en trouvait pour y voir l'opportunité d'une main mise plus étendue de leur magistrature*..."


Je redressais la tête pour m'accorder un répit. A ma droite, Sophie (ou Adeline ? Arriverais je à m'en souvenir ?) demeurait à quelques mètres de là, absorbée par sa lecture. Je remarquais à présent quelques excentricités que dissimulait cette apparence si sage. A son poignet d'abord, le tampon d'un club ou d'une boite de nuit à demi effacé et en guise de boucle d'oreille un bijou discret de fer forgé ressemblant à s'y méprendre à une feuille de cannabis. Lorsqu'elle bougeait, je remarquais également que le dernier bouton de son chemisier n'était pas refermé faisant apparaitre ça et là quelques dentelles dans ce doux paysage. Elle dut sentir que je la regardais car elle releva la tête et à nouveau me sourit. Je lui souris également, plongeant mes yeux dans les siens jusqu'à ce qu'elle les baisse en rougissant légèrement.


Revenu à ma lecture, je parcourais rapidement les pages sans bien savoir ce que je cherchais. Une illustration peut-être ? Ou quelques titres de chapitre évocateur ? Mais rien de tout cela. En dépit, je retournais aux premières pages et poursuivais ma lecture.

"Je m'appelle Akimitsu et ces dernières années, j'ai agi pour le compte du préfet Kuang Zhong de la magistrature du Suzhou*. Introduite au sein de la Famille du Lotus, clan mafieux sévissant dans une bonne partie du Jianghu, ma mission fut de le réduire à néant. L'opération s'appelait "Couper la tête du Tigre". Ce but fut atteint en quelques mois seulement et j'obtins, avec cette réussite, une liberté de mouvement qui me permit de fonder mon propre clan. Le Préfet n'y avait plus droit de regard, mais il pouvait toujours nous solliciter pour des missions discrètes.

J'aspire maintenant à réunir un groupe de ninjas chevronnés pour nous prémunir et tirer profit de cette période de trouble. Mais chaque jour qui passe, je ne vois que des paysans ou de jeunes wulins franchir nos portes en quête d'un clan qui saura leur offrir nourriture et protection. Certains n'ont même jamais versé le sang. Il me faut donc construire une nouvelle unité : armer ces gens, les former et leur insuffler le goût des batailles... Car en vérité il n'existe plus de place pour les faibles dans le Jianghu. Tôt ou tard ils devront le comprendre.

La plupart des recrues sont affectées à des missions d'escortes ou d'espionnage ; sans doute ignorent-ils que nos actions vont bien au delà et lors des missions périlleuses telles que les assassinats, je n'envoie que les vétérans. La règle d'or pour un ninja est de ne jamais parler de sa mission : même au sein du clan. Tant qu'ils observeront la règle, le loup et l'agneau pourront dormir sous le même toit.
"


Absorbé par ma lecture, c'est à peine si j'avais remarqué Sophie qui s'approchait pour venir se planter là, à quelques centimètre de moi. "Salut" souffla t-elle simplement. L'odeur enivrante de son parfum printanier mêlé à son haleine fraiche sur mon visage avait une odeur de fraise. J'en aurais mangé. Et dans les traits de son délicat visage que j'avais jugé studieux semblait se dessiner à présent quelques idées mutines.

Je refermais le livre et le glissais dans le rayonnage. L'empire Ming s'était éteint voila plus de 500 ans, il attendrait bien encore une heure ou deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://okami.forumzen.com
 

Background de la guilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Modification de la background-couleur par défaut
» [Urban-Rivals] Guilde de pongistes !
» Background démon : révélation étape 2
» [Munster] La Guilde de l'Icosaèdre
» [warmaster] rapport de bataille khemri/ chaos / hauts elfes
Panneau de contrôle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ōkami :: L'ambassade (Forum public) :: Le codex d'Ōkami-