AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 
Partagez | .
 

 Tang Lang, un enfant ordianire du Jianghu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tanglang
Petit Scarabée


Messages : 21
Date d'inscription : 26/01/2014
Localisation : Mont Wudang

MessageSujet: Tang Lang, un enfant ordianire du Jianghu   Mer 29 Jan - 19:43

Qi souffle de vie, Qi le vent du renouveau

L'enfant orphelin de Chenghu, Tang Lang, adopté par un commercant, trouvera sa voie dans le Tao.

Depuis son enfance il arppante les rues de la cité, il aide son père adopif dans son commerce, s'amuse avec ses amis dans les ruelles de la ville, fait des blagues aux habitants qui finissent par ignorer les agissement de ces petits chapardeurs. Rien d'extraordinaire sommes toute que la vie d'un bambin du Jianghu qui ignore tout de ses origines et de ses parents.

L'adolescence lui apporte un autre type de distraction, les filles ! Sa propension à s'amuser est toujours la même, au grand damne de son père qui le voit de moins en moins au magasin, et les joies de la présence de la gente féminine à ses côtés aiguisent davantage ses sens.

- Je ne sais pas ce que je vais faire de toi chenapan, tu passes ton temps à t'amuser, j'ai besoin de toi au magasin moi !!
- Profite de la vie père ! Moi je suis jeune et je veux croquer la vie à pleine dents

Tang Lang est un épicurien, insouciant et qui a décidé que la vie se réalisait au jour le jour. A mesure qu'il grandit, il découvre d'autres aspects de lui-même et de la réalité qui l'entoure. Un soir, après la fermeture du magasin :
- Père, j'ai une question....peut-être un peu bizarre, à te poser ?
- Je t'écoute fils
- Il m'arrive, parfois, de sentir de la chaleur dans le creux des mains, parfois même je la sens circuler le long de mon bras.
- *Rire en coin du père* C'est le Qi mon fils, tu ne fais que sentir l'énergie qui circule en toi.
- Tu ne vas pas me dire que tu crois à ces foutaises de moines Boudhistes !
- Ce ne sont pas des foutaises, et essaye de leur dire ça en face, monte au temple de Shaolin et va leur expliquer à quel point ceci est une « foutaise » ! Je pense que tu rigoleras moins.
- *les yeux qui tournent en haut* Pfff, quoi qu'il en soit rien de grave. Que cela soit réel ou non, cela n'a pas d'importance...


Les temps passèrent, Tang Lang grandit et le Jianghu devint cette terre incertaine, où le règne du souverain était remis en cause et où les factions locales faisaient de plus en plus la loi. Les pratiquants de Wushu étant les seuls réellement armés face au danger grandissant, l'insouciance de Tang Lang allait commencer à s'effriter.
- Il est loin le temps où je courais dans les ruelles n'est-ce pas père ?
- Oui, mon fils, tu as grandi.
- Pourquoi je n'arrive plus à rire de la vie.
- Parce que tu vois la vie avec les yeux d'un adulte. Ressens-tu toujours le Qi en toi ?
- Bien sûr, plus que jamais, je le sens chez les autres aussi, depuis quelques temps. Je sens la chaleur qui se dégage d'eux.
- Je sais que tu ne continueras pas le magasin. Et je ne pourrais t'aider dans la découverte de toi-même. Ouvre ton esprit à la réalité qui t'entoure, ne sois pas enfermé dans tes convictions. Les guerriers du Mont Wudang pourraient t'aider à maîtriser ce que tu ressens. Il est temps pour toi de suivre ta voie mon fils. Prends un sac, tes affaires et présente toi humblement à eux. Ils te transformeront si tu en es digne.
- *Dubitatif....Tang Lang attendit un long moment avant de répondre* Je crois que tu as raison. Mais dis-moi, ils n'ont pas fait vœux de célibat au moins eux ?


Son père éclata de rire sur ces derniers propos. Tang Lang avait pris conscience que seuls les Wudang arriveraient à lui faire découvrir qui il était vraiment, au fond de lui, dans la découverte du Qi et par la voie du Tao.
Le chemin jusqu'au temple des guerriers Wudang fut long et l'occasion de rencontres opportunes. Il garda notamment dans un coin de sa mémoire la rencontre avec une experte en Wushu avec qui il bavarda longuement. Il est incapable de se souvenir son nom. Elle lui signala que lorsqu'il serait prêt,  quand sa formation aura avancé, qu'il pourra se présenter au château de Yanjing, dans une guilde de pratiquant d'armes. Il en ignore complétement les intentions, les motivations et ni même les raisons.  Mais la curiosité naturelle qui l'animait lorsqu'il était enfant n'était pas éteinte et il se promit que lorsqu'il sortirait du Mont Wudang, sa première étape serait Yanjing...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tang Lang, un enfant ordianire du Jianghu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quel étang pour débuter en gironde pas trop loin de Langon?
» Fourches= DEMONTER une FOURCHE? Jeux d' enfant ou Enfer?
» étang Val de Passey en lorraine
» étang de la vigne feuillette
» pour la carpe au coup en petit étang, pêchez fin !
Panneau de contrôle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ōkami :: Les terres de Jianghu (Forum RP) :: Le panthéon des Héros-