AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 
Partagez | .
 

 Okhiito, une légende nippone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Okhiito
Louveteau Sauvage
avatar


Messages : 482
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 37
Localisation : Dans les bois, je suis une fougèèèère

Profil AoW
Ecole: Shaolin
Talent: Avoir toutes les qualités
Métier: Cuisinier

MessageSujet: Okhiito, une légende nippone    Jeu 26 Juin - 19:12

Dans le Japon médiéval vivait un jeune prince du nom de Wahashi, il aimait les arts et la bonne chaire; son père, Ikarame, était un puissant souverain vivant du chaos et des conquêtes, il avait conclut un pacte avec le monde des ténèbres. Ikarame avait l'envie que Wahashi puisse un jour reprendre le flambeau de son incroyable empire, alors il entreprit de le soumettre à l'éducation de la guerre. Wahashi n'entendait pas suivre cette voix de débauche, alors il fuyait les obligations que son père avait vis-à-vis de lui.

  Ikarame, ne supportant pas l'insubordination de son fils, décida de l'enfermer dans une grotte sous bonne garde afin que les plus grand maîtres d'armes de son royaume puissent contraindre Wahashi d'apprendre les rudiments du combat. Wahashi ne voulant se plier à la volonté de son père se mit à méditer sur le monde et l'univers qui l'entouraient. Devant tant de piété, le dragon céleste et gardien du monde divin, Kurane, décida de mettre Wahashi sous sa protection astrale. Dès lors, une aura mystérieuse enveloppa Wahashi, le protégeant ainsi de toutes confusions pouvant obstruer ses prières et pensées.

  Protégé par son halo cosmique, Wahashi n'était jamais perturbé malgré les vaines tentatives des grands maîtres d'armes; ceux-ci allèrent rendre compte au seigneur Ikarame de la situation. Fou de colère, Ikarame fit appel aux démons et esprits malfaisant de l'enfer. les êtres maléfique conseillèrent au seigneur de sacrifier Wahashi sur la plus haute falaise de son royaume pendant une nuit de lune rouge et un nouveau fils lui serait amené avec les qualités qu'Ikarame souhaiterait.

  Six semaines plus tard, le moment tant attendu par Ikarame était arrivé, il se fit accompagné par les meilleurs combattants de son royaume afin que rien ne puisse perturbé la cérémonie de propitiation. L'épouse d'Ikarame et mère de Wahashi, fut surprise de voir son époux partir en pleine nuit accoutré de son armure. Elle attendit son départ afin d'observer la direction qu'il prenait, elle l'aperçut se dirigeant vers la grotte où Wahashi était emprisonné, elle devina immédiatement la machination qu'Ikarame avait décidé. Elle leva les yeux au ciel, se mit à genoux et pria de tout son coeur. Le dragon Kurane entendit son appel et se mit à voler en direction de la falaise où Wahashi allait être sacrifier. Alors qu'Ikarame s'apprêtait à occire son fils, Kurane cracha une nuée de cendres brûlantes autour de Wahashi, le protégeant ainsi tel un bouclier.

  Ikarame savait pertinemment qu'une manifestation divine allait intercéder en sa défaveur, alors il poussa un cri qui ameuta les démons qu'il avait sous sa coupe. Les êtres malfaisant foncèrent sur Kurane et une bataille éclata. Malgré le surnombre des démons, Kurane les fit reculer à plusieurs reprises. Las de cette situation, Ikarame ordonna à ses soldat de se sacrifier en se jetant contre la barrière de cendres ardentes afin de faire tomber Wahashi de la falaise. Kurane, voyant cela, se dirigea vers Wahashi à toute vitesse, le prit dans sa gueule et s'envola vers le large, mais les êtres maléfiques ne voulaient pas les laisser s'enfuir alors ils se regroupèrent en une énorme boule de feu et se transformèrent en une lance de flammes noires qui fut projeté par enchantement en direction du dragon, celui-ci fut touché tout le long de son flanc droit, Kurane voulu pousser un cri de douleur mais ne pouvant desserrer sa mâchoire au risque de faire tomber Wahashi, il continua de s'éloigner au grand désespoir d'Ikarame.

  Kurane, malgré sa blessure mortelle, arriva dans une contrée fort lointaine du pays de Wahashi, ainsi Ikarame ne pourrait jamais le retrouver. Le dragon s'écrasa non loin de la cité de Luoyang, le fracas de sa chute se fit entendre dans toute la région, les montagnes tremblèrent, les rivières bouillonnèrent mais Wahashi était sain et sauf. Dans un dernier soupir, Kurane enveloppa Wahashi d'un nuage de vapeur et se transforma en une montagne de roches. Wahashi, entouré de la nuée du dragon, perdit connaissance.

  Plusieurs jours passèrent et Wahashi se réveilla dans un lit moelleux, un jeune bonze veillait sur lui et quand il vit les yeux du jeune prince s'ouvrir, il se précipita en dehors de la chambre, en quelques minutes la pièce fut submergé par de nombreux hommes au crane rasé, parmi eux un vieux sage s'avança vers Wahashi et sans un mot il lui apposa ses mains sur la tête et une chaleur douce et sereine emplit Wahashi, le vieux sage se tourna vers ses frères et leurs indiqua qu'ils ne pourraient en savoir plus sur le jeune garçon car il ne trouva aucun fragments de sa mémoire et qu'il devait s'agir d'un enchantement si puissant qu'aucun hommes ne pourraient renverser le charme.

  Après son réveil, Wahashi se remit à marcher et appris qu'il était dans un temple de Shaolin dans la région de Luoyang, le grand maître des lieux l'avait nommé "Okhiito" car les vêtements qu'il portait lorsque les moines l'avaient découvert, étaient du folklore d'Okhinawa et le vieux maître en savait quelque chose, il avait traversé le monde afin d'enseigner la voix de Bouddha dans les multiples royaumes qu'il a parcouru. Donc pour tous les moines il est devenu Okhiito, "Okhi" pour la ville d'Okhinawa et "ito" pour signaler "le fils de".

  Okhiito suivi l'enseignement des moines et devint lui aussi un frère Shaolin, il avait un don pour la cuisine et la peinture, peut-être due au fait de son passé oublié où il appréciait les arts et la bonne chaire. Il appris à prendre soin des autres et surtout des plus faibles, un enseignement des arts martiaux traditionnels des shaolins lui fut instruit également. Après vingt longues années de formation, il fut accordé à Okhiito de quitter le temple et de voyager à travers le Jianghu afin d'apporter la parole de Bouddha dans le coeur de tous.

 Lors de son périple, Okhiito arriva dans la ville de Suzhou, il y passa quelques jours avant de devoir repartir vers une autre ville. Mais une nuit, alors qu'il méditait aux abords de Suzhou, une odeur de fumé lui emplit les narines et ouvrant les yeux, il s'aperçut que la ville était en train de brûler. Okhiito se releva brusquement et se hâta d'aller secourir les habitants, il remarqua avec stupeur que des nomades et des guerriers de l'ombre s'étaient unis afin d'assouvir la ville de Suzhou sous leur joug.

  Okhiito avait appris lors de ses longues années d'enseignement shaolin, que d'autres écoles apportaient une éducation des arts martiaux, mais il est très étranges que l'école des nomades s'associe avec l'école de la vallée des ombres. Okhiito ne pouvait réfléchir à cette intrigue pour le moment, il devait les combattre, ses techniques de combats étaient bien supérieures à celles des ravisseurs mais leur nombre était trop important pour pouvoir tous les arrêter. Soudain, Okhiito se sentit encercler, alors qu'il allait lancer son attaque, Okhiito remarqua que ceux qui l'avaient entouré, n'étaient pas là pour en finir avec lui mais pour le seconder dans son combat et dans la défense des habitants.

 Des membres des Emeïs, de l'école des Tangs, du clan des Wudang... s'agitaient autours d'Okhiito afin de lui porter main-forte, le combats dura des heures, et les assaillants se résignèrent à fuir. L'agitation des attaques laissa place aux pleurs et aux cris des habitants de Suzhou, Okhiito alla apporter son soutient à ceux-ci et remarqua que ceux qui l'avaient aider dans la bataille firent de même.

  Durant trois jours Okhiito enterra et soigna les victimes du carnage commis par les renégats, ce fut à l'aube du quatrième jours qu'il pris le temps de s'asseoir sur le sol afin de se reposer. La tête entre ses mains, les yeux regardant le sol, Okhiito aperçut des bottes et levant la tête il vit une des Emeïs qui était venu lui apporter son soutient durant la bataille. Celle-ci salua le courage dont Okhiito avait fait preuve ainsi que de ses techniques de combat. Elle se présenta comme étant un lieutenant d'un clan formé autours de courageux combattant afin de préserver la paix et la justice. Okhiito appris que cette coterie était formée par des individus venus de tout le Jianghu et qu'elle regroupait toutes les écoles connues. La jeune Emeï se retourna et rejoignit ses compagnons d'armes avant de quitter la ville, mais Okhiito lui demanda où pouvait-il les retrouver si il souhaitait les rejoindre. La jeune Emeï se retourna, esquissa un sourire et lui précisa que ce serait sa caste qui le trouverait où qu'il soit, sur ces mots, le groupe partit.

  Après s'être reposé, Okhiito repris son voyage à travers le Jianghu, il se perfectionna dans plusieurs métiers, appris de nouvelles techniques de combats, rencontra des gens bons et mauvais avec le souvenir persistant de cette jeune Emeï et de son groupe. Okhiito entreprit d'enquêter sur le carnage de Suzhou afin de punir les renégats qui s'y étaient échappé. C'est en arrivant à Jinling, la ville impérial, qu'il eut plus d'informations, Okhiito appris par un garde impérial qu'un vieil eunuque au nord de la ville pourrait le renseigner, aussitôt Okhiito se chargea de le retrouver. Arrivé devant le vieil eunuque, celui-ci dénia donner des informations sauf si Okhiito se décidait à rejoindre sa faction et de sacrifier une partie de son corps. Okhiito dont l'envie de justice était forte, accepta le marché, le vieil eunuque lui enseigna les mystères de la castration et lui promis de lui en dire d'avantage quand le moine shaolin reviendrait avec sa partie soustraite enfermée dans un coffre d'argent. Okhiito se mit à la recherche de la maison sous la glace, afin de pratiquer le rituel promulgué par le vieil eunuque, ce n'est que quelque mois plus tard qu'il trouva l'endroit et d'un geste rapide se castra. La douleur était tel qu'Okhiito s'évanouit durant quatre jours.

  De retour à Jinling, Okhiito alla retrouver le vieil eunuque et lui montra la preuve de son sacrifice. Celui-ci expliqua alors à Okhiito qu'un groupe de renégat traversait le Jianghu à la recherche d'un royaume afin de former de jeunes gens au combat pour pouvoir renverser tous les maîtres des écoles et de faire régner la terreur; ne sachant pas qui était à la tête de se groupuscule, le vieil eunuque conseilla à Okhiito d'affiner ses arts martiaux afin de pouvoir les combattre et d'arrêter cette trahison. Okhiito voulut faire une démonstration de ses talents mais le vieil eunuque, d'un seul geste, l'envoya s'écraser contre un rocher plusieurs mètres plus loin; Okhiito compris qu'il n'était pas encore assez fort. Le vieil eunuques promis à Okhiito de lui enseigner les techniques secrètes et puissantes des eunuques, mais que le chemin sera dur et douloureux, Okhiito accepta quand soudain une flèche vint s'enfoncer dans la poitrine du vieil eunuque, celui-ci s'effondra et Okhiito le rattrapa avant qu'il ne touche le sol. Levant les yeux pour savoir d'où venait l'attaque, il vit au loin un cavalier vêtue de noir s'enfuir à cheval. Le vieil eunuque agonisait et dans un dernier souffle il dit à Okhiito de trouver Jiuno et ses yeux se fermèrent.

  Okhiito en savais un peu plus, mais le prix de cette information c'était révélé très élevé. Il ne lui restait plus qu'à trouver la personne que le vieil eunuque avait murmuré. Dès lors, il devint soupçonneux envers tous les nomades et guerriers de l'ombre qu'il croisait. Reprenant son chemin en quête de vérité, un pigeon se posa sur son épaule, Okhiito aperçut qu'un message était attaché à sa patte, il le décrocha et se mit à le lire. Le message venait d'Hoochija, ce nom lui était complètement inconnu, on lui demandait de venir au vieux temple taoïste de Suzhou. Okhiito se doutait sûrement qu'il s'agissait d'une embuscade mais décida de s'y rendre malgré tout. Arrivé sur les lieux, Okhiito reconnu la jeune Emeï qu'il avait rencontré lors du sauvetage de la ville de Suzhou. Celle-ci l'invita à rejoindre son clan et il accepta, Okhiito était devenu un Ôkami, Hoochija lui présenta ces nouveaux compagnons, Okhiito aperçut que des nomades et des guerriers de l'ombre étaient là, Hoochija essaya de le rassurer en précisant qu'ils n'étaient pas les attaquants de la dernière fois, Okhiito acquiesça mais dans son esprit la suspicion restera à l'encontre de ces ombres et de ces nomades.

  Désormais, Okhiito parcours le Jianghu en compagnie de son clan défendant des valeurs communes....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okhiito
Louveteau Sauvage
avatar


Messages : 482
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 37
Localisation : Dans les bois, je suis une fougèèèère

Profil AoW
Ecole: Shaolin
Talent: Avoir toutes les qualités
Métier: Cuisinier

MessageSujet: Re: Okhiito, une légende nippone    Mar 22 Juil - 0:51

.... Des années passèrent, alors qu'Okhiito s'était trouvé une nouvelle famille au sein des Okamis, d'autres clans vinrent à leur rencontre, croissant ainsi des amis qui leurs seraient bénéfique.

Okhiito se souvint d'une journée, à la découverte d'un nouveau clan: les RastaFaya. Tout le monde était réunis sur la plage des vaunéants, chacun faisant connaissances, rigolant, s'ennivrant, nageant, pêchant et dansant ensemble. Okhiito aperçut une jeune Emeï et décida de s'y attarder. Elle lui raconta ses passions, ses joies, ses peurs... Okhiito resta sans voix et fut charmer par cette jolie Emeï.

Les mois passèrent et le jeune Okhiito s'était épris de la jeune Emeï qui se nommait Anasakura. Chaque jours qui passaient, Okhiito allait retrouver la douce Anasakura, nul autre que eux ne savait ce qui se passait durant ces rencontres, mais un vent d'amour survolé les endroits qu'ils visitaient ensemble.

Un jour Okhiito annonça aux Ôkamis sa demande de fiançailles faites à Anasakura, cette nouvelle fut accueilli par des myriades de félicitations. L'amour lui donna des ailes, il devint très productifs au sein de son clan. Du coté des RastaFaya l'ambiance était aussi à la joie, mais le chef demanda à Okhiito d'entrer dans son clan afin de connaître tous ses membres et de se faire accepter. Ceci lui serait une épreuve et si les RastaFaya ne l'acceptaient pas, il ne pourrait pas épouser sa promise. Si le clan l'acceptait, il pourrait retourner sain et sauf au sein des Ôkamis et épouser sa belle.

Okhiito n'eut pas le temps de réfléchir et due donner une réponse de suite, Ne voulant pas décevoir sa belle, il accepta le marché est eut juste le temps de prévenir son clan de ne pas s'inquiéter de son départ. Cette expérience, aura l'avantage d'apprendre peut-être des choses sur son enquête envers les nomades et les ombres renéguats.

Voilà Okhiito au sein des RastaFaya pour sa période d'épreuves avant de pouvoir passer l'anneau de mariage au doigt de la belle Anasakura, cependant, il pourra user de pigeons voyageurs afin de rassurer les Ôkami de son devenir.

Une nouvelle aventure commence, plus dure encore et espère que tout se passera bien pour lui, sa belle, les Ôkamis et les RastaFaya....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okhiito
Louveteau Sauvage
avatar


Messages : 482
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 37
Localisation : Dans les bois, je suis une fougèèèère

Profil AoW
Ecole: Shaolin
Talent: Avoir toutes les qualités
Métier: Cuisinier

MessageSujet: Re: Okhiito, une légende nippone    Lun 11 Aoû - 13:15

L'aventure entre Okhiito et la douce Anasakura se poursuit. Les épreuves que le clan Rastafaya soumet au jeune amoureux sont remporté d'une main de maître; le mariage se fait de plus en en plus ressentir. Le jour du retour d'Okhiito au sein de son clan s'approche à grand pas, en signe de gratitude pour son chef Hoojicha, il ne reviendra pas les mains vides, un cadeaux d'exception sera offerts à son clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Okhiito, une légende nippone    

Revenir en haut Aller en bas
 

Okhiito, une légende nippone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Légende modifié 99 a vendre
» légende modifier n05 a vendre
» Vidéo accident Légende Modifié
» La légende est en route !!!
» Salon moto-légende 18 au 20 Novembre.
Panneau de contrôle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ōkami :: Les terres de Jianghu (Forum RP) :: Le panthéon des Héros-